Portrait de sociétaires : Chantal Fleury

Depuis très longtemps, avant l'ouverture du magasin Biocoop de Montgeron en 2005, je suis sensibilisée au bio par mes origines paysannes. J'allais au magasin de Soisy, que j'avais trouvé par mes recherches sur internet ; mais comme j'habite à Vigneux, j'étais très contente quand le magasin de Montgeron a ouvert.

Comme j'ai eu un tout petit peu d'argent, j'ai été très contente de pouvoir investir comme sociétaire. Je suis contente car il y a une rémunération juste pour les agriculteurs, et une meilleure qualité du bio. J'ai un neveu céréalier en conventionnel : à moins de 60 ans, il est en fauteuil roulant à cause des produits qu'il mettait dans les champs...

Ce que j'espère aussi, c'est que les employés ici sont bien payés : je suis satisfaite d'apprendre que l'écart de rémunération entre le plus petit et le plus gros salaire ne dépasse pas 2 ! Il faut que chacun puisse vivre dignement. Et j'aime bien la Carte de Fidélité, toutes les stratégies pour que le bio soit accessible pour tous.

Comme sociétaire, je ne fais pas grand chose, juste un petit peu d'aide administrative..

J'aimerais qu'il y ait un peu plus de participation des clients... par exemple un cahier de recettes qu'on pourrait partager en magasin..

Et comme rêve d'avenir pour la Coopérative : je voudrais que les magasins tiennent, et ne souffrent pas trop de la concurrence. Et aussi que les produits Demeter soient plus identifiables. Et qu'il y ait des noix Franquette de Grenoble (parce que je suis originaire de Grenoble !!!).