Portrait d'une sociétaire : Marie-Françoise Alméras

J'ai connu la Coopérative par bouche à oreilles dans mon réseau d'Evry. Je viens toutes les semaines depuis au moins 15 ans et j'ai la carte de fidélité.
Je suis devenue sociétaire quelques mois après avoir connu le magasin, et y ai fait un gros placement financier.
Ayant beaucoup d'autres activités et centres d'intérêt, je ne donne presque pas de temps en bénévolat mais mon mari participe à l'inventaire tous les ans.  Je soutiens la Coopérative depuis des années en faisant du bouche à oreilles. Je trouve très bien qu'il y ait des animations, conférences, et ateliers : mais j'y viens très rarement, ayant finalement toujours d'autres priorités, et je préfère venir faire mes courses le jour où j'en ai l'habitude.
Quand je rêve au Biovivéo idéal de la prochaine décennie, j'y verrais beaucoup plus de produits locaux (même si je suis consciente de la problématique francilienne avec très peu de terres cultivables pour beaucoup d'habitants) et un rayon boucherie plus conséquent pour me permettre d'avoir plus de variété et de cuisiner plus de recettes différentes.