Portrait d'un sociétaire : Frédéric Hamon
Je suis client du magasin de Soisy/Seine depuis 5-6 ans : étant à la recherche d'aliments plus sains, j'avais trouvé à l'époque, sur internet, des informations intéressantes sur Biocoop, et le magasin qui me correspondait le mieux était celui de Soisy/Seine, qui était situé proche de mon travail. Ensuite, je suis devenu client de celui d'Athis-Mons car situé proche de mon domicile.
Je suis devenu sociétaire assez rapidement après être devenu client, car je trouvais que c'était de l'argent placé de façon équitable, et je profitais en même temps d'une retombée au niveau des impôts. Quand à un moment de ma vie, j'ai eu beaucoup de temps libre, j'ai trouvé sympa de le consacrer à Biocoop ; comme j'ai un métier en laboratoire, avec de petits robots, c'était une expérience nouvelle et enrichissante pour moi de faire une démarche informative  concernant  la Coopérative  : tenue de stands à l'extérieur (rando cycliste, CE...), distribution de tracts... Même si je ne suis pas "un grand écolo dans l'âme", c'est agréable de partager les mêmes intérêts et de rencontrer des gens ouverts et intéressants.
Mes rêves d'avenir pour la Coopérative ? Que les gens arrêtent de bouffer de la merde et comprennent que ça vaut le coup d'acheter des produits un peu plus chers pour avoir quelque chose de bien dans leur assiette. J'aimerais une évolution de la mentalité moyenne, qu'on arrête de penser que le bio c'est de l'arnaque : la Coopérative pourrait véhiculer plus fort ce message, en montrant bien qu'il y a des contrôles et une exigence. Il faudrait vraiment arriver à faire passer le message qu'on vend des produits de bien meilleure qualité que ce qu'on trouve dans la grande distribution. Pour cela, j'aimerais que chacun des lecteurs de cette lettre d'info fasse passer le message disant qu'il existe un nouveau magasin bio qui s'est ouvert sur Athis et fasse circuler cette information.