• Je suis client des magasins de la Coopérative depuis des années (à Soisy/Seine d'abord, puis à Montgeron, où j'allais en co-voiturant avec des voisins). Habitant Viry-Chatillon, j'ai appris avec bonheur l'ouverture du magasin d'Athis-Mons, auquel je peux aller à pied (avec retour en bus), à vélo, en co-voiturage, ou en auto-partage.

    Déjà adhérent à de nombreuses associations œuvrant dans les domaines du développement soutenable, de l'écologie, de la lutte contre l'exclusion, de l'humanisation, je n'avais pas fait le pas de devenir sociétaire, même si j'y pensais depuis longtemps... L'ouverture du magasin d'Athis-Mons a été le déclencheur, pour poursuivre mon élan de soutien aux initiatives constructives.


Pour moi, la démarche de Biovivéo est du concret local, qui touche directement à la consommation locale. C'est un maillon de la chaîne important, complémentaire de l'engagement militant dans des associations. La consom'action me tient à cœur, j'apprécie notamment l'aspect pédagogique du réseau Biocoop.


Bien sûr, Biovivéo est perfectible comme toute création ! La Coopérative surfe entre le modèle de grande surface et l'idéal d'une consommation 100% éthique où on ne consommerait que les produits vitaux. Attention aux excès de chips et de sucreries, même bio... Aussi, je souhaite que Biovivéo reste vigilant dans l'avenir sur l'éthique, l'aspect nutritionnel des produits vendus, la non-inflation de compléments alimentaires.


Je rêve aussi que la Coopérative puisse aller plus loin dans le sens de la sensibilisation du grand public qui mange "gras salé sucré", pour l'amener à soutenir budget et équilibre alimentaire.

J'aimerais aussi que les Cartes de Fidélité aient un premier plafond plus accessible pour un célibataire, et qu'elles ne fassent jamais l'objet de fichage marketing client.


Si je me prends à rêver encore plus, je verrais bien encore 1 ou 2 magasins à taille humaine, toujours très orientés vers le grand public à travers des actions de sensibilisation dans ou hors les murs, peut-être avec les sociétaires.


Enfin, j'aimerais beaucoup faire avancer la question du covoiturage, pour faciliter l'accès à tous, avec un impact environnemental réduit. Peut-être à travers un cahier mis à disposition dans les magasins. Parce qu'internet par-ci, internet par là... On apprécie à Biovivéo une dimension de contact plus simple, direct, local... Humain, quoi...

  • Portrait de sociétaire : Xavier Beaudouin