Une éthique globale

Coopératifs, bio et éthiques : nos magasins ne sont pas des supermarchés comme les autres...
Nos valeurs s'articulent autour de trois axes principaux :
respect de l'environnement, économie sociale et solidaire, action pour l'avenir.

Le but de la Coopérative Biovivéo est clair : développer une agriculture biologique de qualité et, plus généralement, favoriser le développement d’une économie respectueuse des personnes humaines et de leur environnement..

La rentabilité économique, si elle est indispensable pour que l’activité soit pérenne, ne saurait être une fin en soi, à la différence de bon nombre de magasins spécialisés ou issus de la grande distribution pour qui le «bio» n’est qu’une niche, un «marché» en pleine croissance qui doit «rapporter gros». La Coopérative ne se contente pas de vendre des produits respectant les cahiers des charges de l’Agriculture Biologique (textes officiels sur le site du Ministère de l’Agriculture). Elle se donne des principes éthiques qui guident quotidiennement ses choix.

Respect de l'environnement

> Distribuer uniquement des produits alimentaires issus de l’agriculture biologique (quand ils sont certifiables) et des écoproduits (produits non alimentaires qui respectent l’environnement)

Legumes bio> Privilégier la vente de fruits et légumes de plein champ et de saison

> Développer le lien au sol en donnant la priorité aux éleveurs qui nourrissent leurs animaux en grande partie avec des produits de leur exploitation

> Encourager la production locale (de proximité) en tissant le plus possible de partenariats avec des fournisseurs locaux

> Favoriser les produits respectant des cahiers des charges encore plus exigeants que ceux de l’agriculture biologique (par exemple : produits Nature et Progrès et Demeter). Plus d'info sur ces différénts labels.

> Refuser le transport des marchandises en avion

> Limiter au maximum la distribution de produits provenant de pays lointains

> Eviter la distribution de produits sur emballés

> Privilégier les produits en vrac qui nécessitent moins d’emballage, et utiliser des sacs "home compostable" pour le vrac

> Réduire au maximum l’empreinte écologique de la Coopérative en privilégiant les investissements écologiques et l’achat de fournitures écologiques, l’électricité issue d’énergies renouvelables …

> Encourager la consommation de produits de base (produits peu transformés) et leur cuisine

> Utiliser du papier recyclé pour tous tracts et affichages en magasin ; pour les affichages publics, pour lesquels le papier recyclé n'est pas disponible, exiger des impressions PEFC ou FSC, en encres latex

> Proposer des couches lavables et autres écoproduits et livres  favorisant des modes de vie plus respecteux de l'environnement

> Mettre en place des partenariats locaux de recylage (palettes Palox, bouchons de liège...)

> Utiliser le plus possible de matériaux écologiques : peintures, revêtements muraux et de sol

> Essayer de faire en sorte que nos magasins soient au plus proche des habitants et les plus accessibles possible en transports en commun, à vélo, à pied (nous refusons d'implanter un magasin dans un centre commercial "à ciel ouvert" composé de grosses boîtes métalliques qui, le plus souvent, sont situés en périphérie des centres villes, loin des habitations)

Economie sociale et solidaire

> Favoriser les produits ayant des bienfaits nutritionnels

> Assurer l’équité et la coopération entre producteurs, distributeurs et consommateurs

> Encourager le Commerce Equitable, afin que nos achats favorisent le progrès social et humain des producteurs, qu'ils soient dans l'Hémisphère Nord ou dans l'hémisphère Sud (pour en savoir plus sur le Commerce Equitable selon Biocoop, et pour voir la vidéo de Biocoop sur le Commerce Equitable Nord-Nord)

> Proposer aux consommateurs les prix les plus équitables

> Garantir aux salariés une qualité de travail conforme aux principes énoncés dans le préambule éthique du Cahier des charges de Biocoop (participation aux résultats, participation aux décisions, accès à l’information, responsabilité, solidarité, etc.)

> Répartir équitablement les richesses créées par l’entreprise entre les acteurs qui la font vivre

> Travailler avec des partenaires financiers (banques …) de l’économie sociale et solidaire qui sont dans une véritable démarche éthique

> Proposer des magasins à taille humaine, aménagés pour favoriser la convivialité, afin de permettre des échanges entre les consommateurs, entre les clients et les salariés

Action pour l'avenir

> Relayer régulièrement auprès de ses consommateurs des actions de sensibilisation au respect de l’environnement, en lien avec de nombreux partenaires locaux et nationaux

> Soutenir financièrement des associations environnementales, et plus particulièrement, celles qui luttent contre les OGM